Contexte

Nous sommes soumis à un éclairage artificiel 80% du temps. Quel impact cela peut-il avoir sur notre niveau de vigilance au travail et sur notre sommeil ? Il est en effet essentiel que nos espaces de travail respectent les besoins physiologiques des salariés à la fois pour assurer les performances attendues, mais aussi pour permettre une bonne qualité de vie au travail. Une lumière circadienne, adaptée à nos rythmes biologiques ne serait-elle pas bénéfique à notre fonctionnement ?

Le rôle de Cog’X

La population active passe 7 à 8 heures par jour sur son lieu de travail, que ce soit à son poste de travail ou dans les espaces associés. En collaboration avec le laboratoire du sommeil et de la vigilance, Cog’X a eu pour rôle d’évaluer l’impact d’un nouveau type de luminaire, conçu pour refléter l’évolution naturelle de la lumière au cours de la journée, sur la vigilance au travail et sur la qualité de sommeil de 70 salariés du secteur tertiaire.

Méthode

Veille scientifique

Étude de terrain

Entretiens

Questionnaires

Équipe

Marie Lacroix

Docteure en neurosciences

Gaetan de Lavilleon

Docteur en neurosciences

Enseignements

Certaines données étant toujours en cours d’analyse, les premiers résultats obtenus demeurent confidentiels et ne peuvent être communiqués à ce jour.

Nos partenaires